Jeunescathos92.fr
http://jeunescathos92.fr/HOLY-BEACH-c-etait-comment-1.html
Accueil  RENDEZ-VOUS  HOLY BEACH  Témoignages   HOLY BEACH, c’était comment ? (1)

HOLY BEACH, c’était comment ? (1)

Ecole d’annonce de l’évangile destinée aux 18-30 ans du diocèse de Nanterre, la session HOLY BEACH a eu lieu pour la première fois en juillet 2010. Retour sur un événement au service de la mission.

25-31 juillet 2010, six journées dans le Morbihan : ils étaient près d’une quarantaine de jeunes quasiment tous venus de région parisienne, principalement du diocèse de Nanterre, pour découvrir et pratiquer, sous le soleil de la Bretagne, l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Deux prêtres du diocèse, les pères Crespin (Boulogne) et Hauttecoeur (Vanves), rejoints par les pères Demey (Asnières) puis Dedieu (Neuilly) en cours de semaine, et enfin Mgr Brouwet, présent les deux premiers et deux derniers jours, assuraient l’accompagnement spirituel des jeunes missionnaires. Présents aussi, 6 séminaristes, 2 sœurs consacrées de la communauté Saint Jean, et un noyau d’animateurs proches du groupe de prière Kavod, ou ayant déjà connu l’expérience d’ANUNCIO.

De la théorie à la pratique

Prière de louange, enseignements fondamentaux, travaux de formation en ateliers et oraison personnelle rythment chaque matinée. L’après-midi, plage et détente, avant de passer aux choses sérieuses : une exhortation est proposée par un membre de l’équipe animatrice, dans le calme jardin du presbytère de Damgan, puis c’est l’envoi sur la plage, par binômes, la peur au ventre pour beaucoup.

C’est là que se jouait le cœur de la session Holy Beach, la rencontre sans filets avec des inconnus, auxquels il était conseillé d’annoncer tout de suite la couleur : « Bonjour, nous sommes envoyés par le curé de la paroisse catholique de Damgan, à la rencontre des vacanciers. Nous pouvons vous déranger quelques instants ? »

La surprise, c’est l’accueil généralement bienveillant des personnes rencontrées, et la richesse des échanges qui s’en suivent. Quand un membre du binôme parle, l’autre prie dans le silence. Mais surtout, ils écoutent. Car dans bien des cas, la question de l’amour, de la souffrance, ou de la mort, arrivent dans la discussion.

C’est là qu’il est possible pour les jeunes missionnaires de témoigner de leur espérance, et de leur rencontre personnelle avec Jésus-Christ. Ils ne viennent pas non plus les mains vides, mais toujours avec une invitation à venir les retrouver, soit pour la messe quotidienne, pour un concert en milieu de semaine, et pour une veillée de prière en fin de session.

Ils revinrent tout joyeux (Lc 10, 17)

Le leitmotiv du Père Crespin dans ses enseignements : rappeler qu’à leur retour de mission, les apôtres envoyés par le Christ en avant de lui « revinrent tout joyeux ». A 18h00, quand commence la messe quotidienne, tous ceux qui reviennent de la mission sur la plage le vérifient : du fond de leur cœur monte une allégresse inconnue, qui se traduit dans une louange sonore, à la gloire du Seigneur.

Et le soir, et chaque nouveau jour, la conviction se fait et se renforce que l’Esprit Saint les précède, les accompagne, les inspire, les convertit, et fait d’eux des fils et des filles de Dieu. Car le miracle libérateur de l’évangélisation, c’est que ceux qui annoncent sont eux-mêmes les premiers évangélisés. Et que rencontrer le Christ au travers de la prière, de sa parole, de ses sacrements et des hommes pour lesquels il a donné sa vie, c’est la source d’une joie parfaite.

BONUS - La presse enthousiaste

Relayé par l’Eglise de France, le projet HOLY BEACH a intéressé la presse locale, la presse catholique et nationale. Retrouvez le compte-rendu des événements dans :
- Le Télégramme ;

- La Croix ;

- l’hebdomadaire La Vie ;

- et sur « la première radio de France », RTL.

A LIRE AUSSI : les témoignages des participants

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.